Les 3 critères fondamentaux pour régler un conflit (s’il en manque un c’est raté d’avance).

Les 3 éléments pour gérer un conflit.

Les 3 éléments pour gérer un conflit.

Je vais vous parler du PET et croyez-moi, ça va faire du bruit.

Ça sert à quoi?

Ça sert à régler un conflit plus facilement.

Mais avant…

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans la merde avec quelqu’un ? Désolé, c’est un peu vulgaire, mais ça a le mérite de parler à tout le monde.

Si oui, lisez la suite.

Quand je dis de se retrouver dans la merde avec quelqu’un, c’est que vous vous êtes retrouvé fâché avec une personne avec qui vous n’avez pas envie de vous retrouver fâché.

Patron, petit ami, voisin, enfant, conjoint…

Et là, vous avez bien essayé de résoudre le problème, de renouer le contact… Mais malgré toute votre bonne volonté et bien… Ça a merdé.

Sauf que vous ne savez pas pourquoi. C’est comme s’il avait manqué un truc.

Ben, c’est peut-être ça le truc : il vous a manqué un truc pour renouer le dialogue.

Réglez efficacement vos conflits grâce au PET.

Vous trouverez dans ce blog des trucs, astuces, méthodes, outils pour vous aider à prévenir et résoudre les conflits interpersonnels et intrapersonnels.

En tout cas, pour régler un conflit, il faut 3 critères INDISPENSABLES. S’il vous en manque 1 ,c’est sûr, vous allez droit à l’échec.

Oui, Sachez que :

Sans le PET, ça peut que péter.

Si vous vous retrouvez dans une situation qui pue, c’est le moment de faire appel au PET.

Finissez-en avec les conflits : les 3 critères du PET.

Je me répète, mais c’est important : le PET pour régler un conflit, c’est comme vouloir monter un escalier : si vous ratez la première marche, après, c’est beaucoup plus dur pour le monter (et en plus, ça peut faire mal). Ça ne veut pas dire que vous allez le monter sans encombre, mais c’est quand même mieux de ne pas se planter dès le premier pas.

Premier élément du PET pour régler un conflit, le P comme…

Le P comme la bonne Personne.

Et bien oui, ça paraît tellement con, qu’on n’y pense pas toujours.

Combien de conflits ne se résolvent pas parce que l’on ne s’adresse pas à la bonne personne ? Moi, je dirais pleins.

L’adage populaire dit : il vaut mieux s’adresser à Dieu qu’à ses saints.

Je préfère dire que ce n’est pas en parlant à une souris que vous passerez votre message à un chat.

C’est comme ça que j’ai appris de Yves, qui l’a su par Jean que Charles était déçu de moi.

Et moi? Je fais quoi de cette information? J’en reparle à Yves pour qu’il en parle à Jean en espérant qu’il le dira à Charles ?

N’importe quoi me direz-vous. Et je suis d’accord.

C’est pourtant trop souvent ce qui se passe.

Si vous avez un problème avec la directrice, et que vous en parlez à sa secrétaire pour qu’elle lui en touche un mot, vous croyez que ça va arranger les choses. Moi, je n’y crois pas. Vous non plus ?

Parfait.

Donc, premier critère du PET : en parler directement à la bonne Personne.

Mais ça ce n’est que le premier pied de votre tabouret de gestion des conflits. Si vous voulez qu’il tienne debout, il lui en fait encore deux.

Deuxième élément du PET pour régler un conflit, le E comme…

Le bon Endroit. Oui, vous avez tout compris : E comme Endroit.

Ho, revoilà la directrice avec laquelle vous avez un problème. Vous avez suivi le premier critère, vous ne vous adressez pas à sa secrétaire, vous vous adressez à elle directement… Au rayon fruits et légumes du supermarché.

Non, non, je ne vous prends pas pour une courge. Je sais, ça ne vous viendrait pas à l’idée, pas à vous, de régler un désaccord avec votre N+1 entre une grappe de tomates et une botte de carottes.

Qui a dit que ce serait mieux entre le fromage et le dessert ? Qu’il se dénonce tout de suite !!

Vous l’aurez compris, régler un conflit ne se fait pas n’importe où.

Il existe des lieux plus propices à ce genre d’échange et d’autres beaucoup moins.

Le bureau de la directrice en question me semble beaucoup plus approprié pour qu’elle s’y sente bien afin qu’elle soit encline à vous écouter.

Évidemment, ne vous mettez pas vous-même en difficulté. Si ce lieu vous intimide ou si vous pensez que ça met votre interlocuteur (ou interlocutrice dans l’exemple donné) en position de force ou de supériorité, ce lieu est à éviter.

Parfois, une petite salle de réunion comme terrain neutre sera le plus appropriée.

Il faut que chacun des protagonistes s’y sente à son aise.

Quand je parle de lieu, c’est aussi éviter d’en parler aux yeux (et aux oreilles) de passages dans un couloir ou à la machine à café.

Après, c’est à chacun de déterminer le lieu le plus propice. Certaines guerres, et pas seulement de couples, se sont réglées les pieds sous la couette et la tête sur l’oreiller. Mais, bien sûr, je ne fais plus ici illusion à votre directrice.

Vous voilà avec les deux pieds de votre tabouret de gestion de conflits. Mais pour qu’il tienne debout, il lui en faut encore un dernier.

Allons le découvrir ensemble.

Troisième élément du PET pour régler un conflit, le T comme…

Vous êtes arrivé sur cet article sans être abonné à relationsharmonieuses.com ? Recevez votre cadeau gratuit en cliquant ici.

 

Vous avez deviné ?

Le T comme le bon Temps. On pourrait aussi dire le bon moment.

Vous voilà face à madame la directrice, dans une petite salle de réunion tranquille, mais… Elle a une réunion importante, TRES importante, dans 5 minutes.

Pensez-vous que ce soit le meilleur moment, le bon temps, pour régler votre différend ?

Une fois que vous avez déterminé la bonne personne et le bon lieu, assurez-vous que la personne à qui vous vous adressez est disponible durant la période que vous estimez nécessaire.

Si c’est un tout petit problème, ça peut effectivement se régler en 5 minutes. Et si c’est vraiment un tout petit problème, il peut même se régler en une minute au rayon fruits et légumes (mais faut vraiment que ce soit un tout petit problème. Genre un problème de la taille d’un pois chiche).

Alors, estimer le temps qui vous semble nécessaire pour régler le différend en question. 5 minutes, un quart d’heure, deux heures… Ce n’est pas la même chose. Si vous avez une discussion cruciale à régler, ne rajoutez pas de la difficulté à la difficulté en vous mettant la pression d’un sprinter qui a moins de 10 secondes pour effectuer sa prestation.

Voilà, vous avez le 3ème pied de votre tabouret de gestion de conflits.

Régler les conflits avec la méthode PET, la méthode qui évite que ça pue.

La bonne personne, le bon endroit, le bon temps.

Ce n’est pas miraculeux pour régler un conflit, mais ça aide grandement. Ne respectez pas l’un de ces critères et c’est sûr que le conflit peut vite devenir ingérable et bonjour l’escalade.

Et n’oubliez pas d’en toucher un mot à vos amis. Si ça peut leur éviter de pourrir un conflit et permettre de régler un conflit, ils vous remercieront.

Pascal
 

Mon but, à travers ce blog, est de vous apporter l’équilibre relationnel. C’est quoi ? C’est l’art de vivre en paix avec soi-même pour vivre en paix avec les autres. Le principe est d’être pleinement authentique, c’est-à-dire être qui vous êtes vraiment, tout en respectant chacun (y compris vous-même). Mon intention est de vous aider à avoir une meilleure connaissance de qui vous êtes vraiment pour qu’enfin, vous puissiez vous sentir stable, solide et en paix à l’intérieur de vous. C’est cette paix intérieure qui vous donnera la liberté d’être vous-même, et c’est à partir de cette liberté d’être vous-même que vous développerez avec les autres des relations harmonieuses.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

shares