Découvre quel est ton type d’hypersensibilité relationnelle (il en existe 3 sortes).

Je serais curieux de savoir comment tu es arrivé sur cet article sur l’hypersensibilité relationnelle. Mais c’est peu probable que ce soit par hasard.

Si t’es là, c’est probablement que tu es une personne hypersensible.

Il existe plusieurs sortes d’hypersensibilités, mais tu l’as compris, celle dont je vais te parler ici c’est l’hypersensibilité relationnelle.

Si je t’en parle, c’est que c’est un domaine que je connais bien puisque je suis moi-même un hypersensible relationnel et aujourd’hui je le vis bien. J’ai désormais appris à faire de ma sensibilité relationnelle un atout alors que durant des années j’ai vécu ça comme une faiblesse et que j’en ai longtemps souffert.

 

Il existe 3 types d’hypersensibilité relationnelle.

Les 3 types d’hypersensibilité relationnelle sont :

  • L’Ecorché vif.
  • Le hors-la-loi.
  • Le poussin.

Mais avant de t’en dise un peu plus sur le sujet, il est important que je te précise une chose :

Il est tout à fait possible que tu te retrouves dans ces 3 types d’hypersnesibilité (mais ce n’est pas une obligation non plus).

Selon les situations que tu vis, ou selon les personnes avec qui tu es en interaction, ce n’est pas la même sensibilité qui va être activée. Et parfois, dans certaines situations, ou avec certaines personnes, avec une personne de confiance par exemple, il se peut que ta sensibilité ne soit pas activée. Et heureusement que ton hyperémotivité n’est pas activée à 100% du temps, ce serait épuisant.

D’ailleurs, si tu te sens souvent fatigué ou stressé, il est fort possible que ta sensibilité exacerbée y soit pour quelque chose.

Donc, il se peut que tu te retrouves dans les 3 types d’hypersensibles dont je vais te parler (mais il se peut aussi que tu ne te retrouve que dans dans deux, ou seulement dans un).

À toi de me le dire en commentaire en bas d’article.

Mais allons donc voir ensemble de quoi il s’agit.

Es-tu un hypersensible relationnel de type écorché vif ?

Être écorché, signifie être dépouillé de sa peau. Pour ne pas heurter les âmes les plus sensibles, on parle quand même ici d’hypersensibilité, je ne mets pas d’image.

Si tu veux voir à quoi ressemble un écorché vif tu cliques ici mais ne viens pas te plaindre après, hein ? Je t’aurais prévenu.

Bon, ça va être un tout petit peu gore là, mais c’est pour la bonne cause.

Choisis un individu, genre un mec ou une nana que tu n’aimes pas, et imagine que tu lui arraches la peau alors qu’il est bien vivant.

Et maintenant que c’est fait (dans l’imaginaire, pas en vrai) suppose que tu verses un peu de sel sur n’importe quelle partie de son corps. Là, c’est sûr, il va se mettre à hurler de douleur.

Sans peau, voilà l’écorché vif extrêmement sensible. Si tu déposes du sel sur un corps qui a sa peau en bonne santé, ça ne fait strictement rien.

Tu vois où je veux en venir ?

 

Si tu es un hypersensible relationnel de type écorché vif, c’est comme si tu n’avais pas de peau « psychologique » sur certaines zones de ton corps mental. Par conséquent, certaines remarques provenant de certaines personnes peuvent être extrêmement douloureuses émotionnellement pour toi.

Tu es hyperréactif. Et le plus souvent, mais ce n’est pas obligé, tu réagis par de la colère ou de la bouderie.

La moindre remarque te vexe et te blesse profondément.

Il est tout à fait probable que l’on dise de toi que tu es soupe au lait ou très susceptible.

T’as bien essayé de contrôler tes émotions, mais c’est plus fort que toi. Normal, c’est comme si on disait à un écorché vif de ne pas avoir mal quand on lui jette du sel sur le corps. C’est pas possible. Mais si tu ne peux pas contrôler la douleur, tu peux toujours soigner la blessure émotionnelle pour ne plus en souffrir.

Alors ?

Es-tu du genre écorché vif ?

Bon, on passe au deuxième type ?

Oui ?

Go !

 

Vis-tu une hypersensibilité relationnelle de type Robin des bois ?

Tu ne supportes pas l’injustice. C’est vraiment quelque chose qui te fait sortir de tes gonds. On pourrait te qualifier de rebelle au grand cœur.

Tu ne supportes pas l’injustice et surtout quand elle touche les plus fragiles, les petites gens, ceux en bas de l’échelle sociale.

L’injustice te fait réagir au quart de tour. Toute forme d’injustice peut te mettre profondément en colère. Tu es alors prêt à mettre beaucoup d’énergie pour que justice soit faite. Et peu importe si cela doit être coûteux en temps, en argent ou en énergie pour toi.

D’ailleurs, il est possible que tu sois engagé pour une cause qui soit plus grande que toi. Que ce soit l’écologie, la défense des animaux, l’aide humanitaire, l’engagement syndical…

Il est aussi possible, mais ce n’est pas une obligation, que tu sois parfois considéré comme une personne froide, distante, dure. Mais une chose est sûre : tu es juste.

À un degré plus ou moins intense, selon le niveau de ton hypersensibilité émotionnelle, tu es réfractaire à l’autorité. Tu es quelqu’un de profondément honnête, mais t’aime pas suivre des règles et des ordres qui pour toi n’ont aucun sens. Alors, si en plus, l’ordre est donné par quelqu’un que tu considères comme vraiment con, là, c’est le pompon.

 

Tu es quelqu’un qui a un fort désir d’indépendance même si tu n’arrives pas toujours à combler ce besoin de liberté.

 

Ceci dit, tu n’es pas un rebelle borné par principe qui dit non à tout. Si tu te retrouves avec une personne qui a une vraie carrure de leader bienveillant, là ça ne te pose pas de soucis pour exécuter des consignes claires et qui ont un sens pour toi.

Alors, les règles, parfois, tu t’assois dessus, tu ne les respectes pas. Et ce n’est jamais pour manquer de respect à qui que ce soit. C’est juste que ton profond besoin de justice t’amène parfois à suivre tes propres règles.

Mais il arrive aussi, qu’à jouer ce rôle de sauveur, tu t’épuises. Il arrive aussi que tu te sentes profondément frustré, déçu ou blessé du manque de reconnaissance des personnes que tu as aidées. Tu es prêt à tout donner pour les autres, mais souvent le retour ne se fait pas.

À ta façon, tu es profondément intègre et honnête, mais cela te joue parfois de vilains tours.

Car derrière ce besoin de liberté et de justice pour tous, se cache aussi, au plus profond de toi, un fort besoin de reconnaissance.

Alors ? Te reconnais-tu dans ce type d’hypersensibilité ?

Bon, on passe au troisième type d’hypersensibilité relationnelle cette fois.

 

Ton hypersensibilité relationnelle est-elle de type « poussin » ?

D’une certaine manière, on pourrait dire que ton enfant intérieur n’a pas grandi. Tu es comme un poussin qui vient de sortir de son œuf. Fragile, un peu méfiant et en même temps plutôt crédule et curieux de tout.

Mais d’une certaine façon, ton hypersensibilité fait que tu as encore besoin de protection dans la vie. C’est pourquoi tu as besoin d’être aimé des autres et en particulier des personnes qui te sont proches. Cela t’emmène souvent à ne pas dire non (parfois au détriment de tes propres besoins).

Tu es aussi très sensible aux émotions des autres. Voir quelqu’un souffrir est insupportable pour toi. Quand tu vois quelqu’un en souffrance, c’est comme si toi aussi tu vivais cette même souffrance.

Tu es donc particulièrement sensible aux besoins des autres, mais aussi très sujet à la culpabilité.

Tes principales peurs sont la peur du rejet et la peur de l’abandon. Le regard et les jugements que les autres portent sur toi peuvent avoir une grande importance dans ta vie.

En général, tu détestes les conflits et tu fais le maximum pour l’éviter au risque d’y laisser des plumes (petit jeu de mot rigolo qui me fait sourire).

Si tu es un hypersensible relationnel du genre poussin, il est aussi possible que tu te retrouves dans la sous-catégorie de la maman-poule. Là, tu es alors du genre à prendre soin de tout le monde. C’est important que tout le monde se sente bien avec toi.

 

Tu fais preuve d’une grande générosité.

Il se peut qu’il y est au fond de toi de la colère, mais ça, tu n’en es pas forcément conscient de prime abord. La colère est une émotion avec laquelle tu n’es vraiment pas à l’aise.

Par moment, voir très souvent, tu bascules en mode victime. Tu trouves les autres trop méchants avec toi et tu peux alors tomber dans la plainte auprès de quelqu’un qui veut bien t’écouter.

Ton estime personnelle est plutôt basse et c’est pour quoi tu cherches à combler ton besoin de reconnaissance dans le regard des autres.

Bien que tu en sois encore au stade du petit poussin, sache qu’il y a en toi tout le potentiel d’un aigle majestueux en devenir.

 

Es-tu hypersensible relationnel ?

Est-ce que tu t’es reconnue dans un ou plusieurs types ? C’est tout à fait possible de se retrouver selon les situations, dans les 3 types. Mais il y a souvent un type qui prédomine chez chaque hypersensible relationnel. En tout cas, si tu te reconnais, je te souhaite la bienvenue. Tu trouveras sur ce blog, et dans ma newsletter, des infos utiles pour faire de ton hypersensibilité relationnelle une force plutôt qu’une faiblesse. Pour recevoir des conseils en plus du blog, je t’invite vivement à t’inscrire à ma newsletter en cliquant ici.

Et si tu aimes cet article, n’hésite surtout pas à la partager, car sache, que tu n’es pas seul à vivre ce que tu vis.

Pascal
 

Mon but, à travers ce blog, est de vous apporter l’équilibre relationnel. C’est quoi ? C’est l’art de vivre en paix avec soi-même pour vivre en paix avec les autres. Le principe est d’être pleinement authentique, c’est-à-dire être qui vous êtes vraiment, tout en respectant chacun (y compris vous-même). Mon intention est de vous aider à avoir une meilleure connaissance de qui vous êtes vraiment pour qu’enfin, vous puissiez vous sentir stable, solide et en paix à l’intérieur de vous. C’est cette paix intérieure qui vous donnera la liberté d’être vous-même, et c’est à partir de cette liberté d’être vous-même que vous développerez avec les autres des relations harmonieuses.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

shares

Ose être toi

 Reçois chaque semaine la newsletter « Antidote » pour ne plus te laisser empoisonner la vie par des relations toxiques,

et surtout vivre une plus belle relation avec toi-même.