Le vampire relationnel. Comment le repérer pour s’en protéger.

Vampire relationnel, vampire psychique, vampire énergétique, vampire émotionnel, on leur donne différents noms et vous en êtes peut-être victime à votre insu.

Justement. Posez-vous donc cette question : en ce moment, quelle est la personne qui vous épuise ? Qui, dans votre entourage, vous pompe toute votre énergie ?

Vous pensez à quelqu’un en particulier ?

Cette personne est peut-être un vampire relationnel et vous en êtes sa victime.

Un vampire relationnel vous hypnotise comme va le faire cette courte histoire à dormir debout.

Cette histoire pourrait, peut-être, être votre histoire.

Imaginez… Votre téléphone sonne. Vous regardez sur l’écran le nom de la personne qui cherche à vous joindre. C’est votre copine Eve. Vous hésitez à lui répondre. Vous pourriez laisser cet appel basculer sur répondeur. Finalement, presque dans un sursaut, vous saisissez le téléphone et répondez un « Allo ! » en vous forçant à sembler enjoué(e)..

« Bonjour Eve, comment vas-tu ? »

Vous savez pertinemment que c’est la question à ne surtout pas lui poser, mais c’est plus fort que vous, c’est sortie tout seul.

Et là, c’est partie pour plus d’une heure de plaintes et de lamentations de la part de votre copine Eve.

Vous allez l’écouter, donner des conseils à votre amie Eve tout en sachant qu’ils ne seront jamais suivis.

Vous regardez le temps défiler en vous disant que vous ne ferez pas cette séance de sport que vous aviez prévue.

Une petite voix en vous vous dit que vous devriez trouver un prétexte pour mettre fin à la conversation, mais vous n’y arrivez pas. Pourquoi est-ce que vous n’y arrivez pas ? Peut-être parce que vous vous dites que votre copine Eve a besoin de vous, ça lui fait du bien de vous parler, que ça la soulage.

Vous ne pouvez quand même pas laisser votre copine seule avec sa souffrance, ça ne se fait pas.

Après presque deux heures d’appel, Eve vous remercie pour votre écoute bienveillante, vos précieux conseils, votre capacité à l’aider à y voir plus clair dans sa vie.

Vous, vous sentez vidé(e), épuisé(e). Tant pis pour la séance de sport que vous aviez prévue.

Votre seule envie est de regarder une série sur Netflix pour vous reposer et vous changer les idées.

Vous vous sentez fatigué(e) et légèrement déprimé(e).

Vous ressentez aussi, tout au fond de vous, comme une pointe de colère et d’amertume. Ce que vous ne savez pas, c’est que votre copine Eve est une personne toxique, c’est un vampire relationnel.

Un vampire relationnel, c’est comme un virus, vous ne le voyez pas venir. Mais une fois qu’il est là…

Ça vous est déjà certainement arrivé de vous sentir fatigué, sans grande force, flagada… Il se peut que vous soyez porteur d’un virus. Pas un gros virus genre grippe ou rhum carabiné, ho non, juste un petit virus discret sans symptômes apparents. Juste une petite fatigue…

À moins que vous ne soyez victime d’un vampire énergétique relationnel.

Car, celui-là, tout comme un petit virus de passage, vous ne le voyez pas venir… Sauf que le vampire psychique, lui, n’est pas de passage. Il s’installe chez vous, et pour longtemps.

Les vampires relationnels agissent sournoisement. 

Ils ne sont pas facilement repérables et se fondent dans la population avec l’habileté d’un moustique dans votre chambre à coucher. Et tout comme le moustique, une fois que vous l’entendez, il est déjà trop tard, il vous a déjà pompé le sang.

Vous ne le voyez pas alors qu’il est là, sous vos yeux.

Dans le cas d’un vampire relationnel, il a déjà absorbé une bonne partie de votre énergie une fois que vous en prenez conscience.

Vous pouvez les subir durant des années.

Le pire, c’est que vous pouvez être victime de ce genre de sangsue relationnelle durant des années sans même vous en rendre compte.

Alors…

Êtes-vous la victime d’un vampire relationnel à votre insu ?

Voici 4 critères déterminant pour déterminer si vous êtes en train de vous faire pomper sans même vous en rendre compte. Un seul critère suffit !!

     -Vous ressortez vidé, épuisé, déprimé, d’avoir passé du temps en compagnie d’une personne en particulier.

     -Si vous appréhendez de rencontrer cette personne à laquelle vous pensez une voleuse d’energie. Une fois qu’elle vous a mis le grappin dessus pour vous parler de ses problèmes elle ne vous lâche plus et vous ne savez jamais comment vous en dépêtrer.

     -Vous vous retrouver à prendre sur votre temps personnel pour rendre service à quelqu’un et ça devient terriblement chronographe pour vous.

     -Un vampire relationnel peut aussi profiter de votre générosité en profitant de l’argent de votre compte bancaire.

Telle une tique qui se nourrit de votre sang, un vampire relationnel absorbera votre joie de vivre, votre temps et votre énergie vitale. Et parfois vous en êtes bien conscient, mais vous êtes démunie pour vous défaire de ce parasite.

Justement ! Pour s’en défaire, il est indispensable de bien connaître sa façon d’agir.

Voici les 3 symptômes que vous subissez lorsqu’un vampire relationnel suce votre force vitale.

Non, ils ne vous laisseront pas deux étranges petits trous au niveau du cou au réveil. Le vampire moderne a appris à agir subtilement. Ils sont (presque) indécelables.

Le but de cet article, c’est justement que vous les repériez.

Pour ça, il vous suffit de vous poser ces 3 questions :

     -Dans votre entourage, plus ou moins proche, une personne en particulier vous accapare-t-elle du temps (et peut-être aussi de l’argent) par des demandes d’aides, d’écoute, de soutien, de services ?

     -Vous vous sentez incapable de lui dire non.

     -Est-ce que sa présence vous fatigue, voir vous épuise ?

C’est le cas ? Houlà !! Grave !! Il est très probable que tu sois en mode victime d’un vampire relationnel (oups, j’en passe même au tutoiement tellement je suis choqué).

Voyons tout ça un peu plus dans le détail. Ne vous inquiétez pas, ça ne va pas être douloureux.

Quoique ? Se rendre compte que ça fait des semaines, voir des années que l’on est victime de ce genre d’individu, ça peut quand même faire un choc, qui finalement, fait assez mal (J’en sais quelque chose. Ce n’est pas pour rien que je suis devenu un spécialiste des relations interpersonnel.).

Ils s’accaparent votre temps par leurs demandes d’aide, d’écoute, de soutien, de services.

Un vampire relationnel vous bouffe (il vous suce) votre temps… et sournoisement, votre énergie.

Comment ? C’est simple.

Il va vous demander, l’air de rien, un coup de main.

Ou alors, il peut aussi simplement réclamer insidieusement votre présence et votre attention.

Le problème, ce n’est pas qu’un vampire vous demande quelque chose. Le problème, c’est le fait que vous ne savez pas lui dire non. Oui, les personnes qui ne savent pas dire non attirent souvent à elle les vampires relationnels.

Il saura appuyer insidieusement là où ça vous fait mal pour vous faire agir pour son profit. Et cette zone sensible, c’est votre sentiment de culpabilité.

Tant que vous n’aurez pas réglé votre rapport à la culpabilité, vous serez démunie face à lui.

Mais comment agit-il exactement ?

Vivez-vous quelque chose de semblable ?

La mère d’Elizabeth, l’air de rien, lui demande très souvent des petits services de façon insidieuse.

C’est du style :

     Ho, la haie aurait vraiment besoin d’être taillée. Mais moi avec mon dos en vrac, je ne peux pas le faire.

     Il faisait un temps splendide dimanche dernier. Et comme tu ne m’as pas appelé dimanche matin comme d’habitude, je me suis inquiété et je suis resté à la maison attendre ton appel toute la journée sans profiter de ce soleil magnifique qu’il faisait. N’oublie pas de m’appeler dimanche prochain, hein ? Vers 9h30, ce serait bien.

     Ha bon ? Tu as invité ta meilleure amie Caroline à manger demain soir ? Je ne l’ai pas revue depuis des années. Je la trouvais tellement sympathique. Ne t’inquiète pas pour le dessert, je l’apporterais.

Vous voyez le genre ?

     La haie va être taillée par ma cliente alors que ça mère à largement les finance de se payer un paysagiste pour ça.

     Elizabeth va également appeler sa mère, comme toujours, le dimanche matin à 9h30 (alors qu’elle apprécierait de passer ce temps avec ses enfants et son mari) et elle sait que cet appel va être une cascade de plaintes de la part de sa mère.

     Enfin, sa mère s’invite à une soirée où elle n’est clairement pas invitée.

Elizabeth, est incapable de lui dire non. En même temps, c’est tellement ancré dans ses habitudes depuis des années, qu’elle n’y songe d’ailleurs même plus.

En tout cas, elle en ressort toujours parfois énervée et contrariée, mais toujours fatiguée, résignée, démoralisée.

Je suis sûr que si vous regardez avec plus d’acuité dans votre entourage vous y trouverez un vampire relationnel.

C’est quoi l’objectif d’un vampire relationnel ?

L’objectif du vampire relationnel, n’est pas de vous détruire. Il a trop besoin de personne comme vous : aidante, empathique (et peut-être hypersensible relationnelle). Mais si vous tombez d’épuisement, il aura tôt fait de se tourner vers d’autres personnes. De toute façon, un vampire relationnel n’a pas qu’une seule personne dans son « vivier » relationnel.

Il exploite ainsi la bonté et la gentillesse de tout un ensemble de personnes qui souvent ne se connaissent même pas.

Un vampire relationnel ne cherchera pas à vous dévaloriser ou à blesser votre estime personnelle comme le ferait un pervers narcissique. Il se montrera rarement menaçant, ou en tout cas pas directement. Ce sont des êtres faibles qui ne vous attaqueront jamais directement. Ils agiront plutôt comme des passifs-agressifs.

On ne le retrouve pas dans des postes à responsabilités, mais il endosse plutôt un costume de victime pour mieux vous soutirer de l’énergie (que ce soit sous forme d’argent, d’attention ou de divers services).

Il profitera plutôt de votre gentillesse, de votre bonté et de votre générosité.

Il existe 6 sortes de vampires relationnels.

  1. Le dépendant.
  2. Le plaintif.
  3. Le trop faible.
  4. L’incompétent.
  5. Le faux aidant ou faux généreux.
  6. Les succubes et incubes (les vampires séducteurs et séductrices).

Le dépendant.

Ce n’est pas de sa faute…. D’ailleurs, ce n’est jamais de sa faute. Il est victime des autres, de la malchance, de la société. Ce vampire psychique se comporte comme un adulte resté un ado irresponsable. Il s’accroche à vous car vous êtes sa bouée de sauvetage. Vous êtes le sein auquel il s’abreuve. Il vous convainc que sans vous il ne s’en sortirait pas. Sans ans vous il meurt. Alors vous le nourrissez comme une bonne mère comme une maman allaite un enfant devenu trop grand. Ainsi, il titille la corde sensible de votre culpabilité. 

Ce sont ces enfants, devenus adultes, qui ne quittent jamais leurs parents, ou cet ami qui vit à vos crochets (à moins que ce soit vous qui soyez victime de ses crocs).

Le plaintif.

Il se sert de ses jérémiades pour vous garder à son écoute et ainsi obtenir de l’attention de votre part. Vous vous épuisez à chercher à lui remonter le moral. Ça ne sert à rien. Il cherche une personne pour y déverser son mal-être et ainsi se sentir mieux.Telle une perfusion, il se décharge du poison de sa négativité dans vos veines pour se sentir mieux. Il vous empoisonne l’existence. Et plus vous le plaignez, plus il se sent mieux.  

Le trop faible.

 Il est si vieux, si fatigué, si malade… Il ne peut plus faire par lui-même. Vous devez TOUT faire pour lui (même ce qu’il pourrait encore faire lui-même). Vous devenez alors un esclave qui répond à la moindre injonction de son maître. Rendre service, ce n’est pas faire à la place de l’autre en faisant tout pour l’autre. Laisser à l’autre le soin de récupérer sa part d’autonomie (même si elle est faible) pour que vous puissiez retrouver plus de liberté. 

L’incompétent.

Il ne sait pas faire… et il ne veut surtout pas apprendre. Le plus simple, c’est quand même que vous fassiez à sa place. Et le pire, c’est que vous le faites. C’est ce collègue de boulot que vous aidez à corriger ses fautes d’orthographe dans ses dossiers. Vous lui rendez service, mais ça vous prend vraiment un temps fou. Je suis sûr qu’en y regardant de plus près, vous trouverez dans votre vie un exemple flagrant.  

Sortez du syndrome du sauveur, et retrouvez votre liberté de profiter de votre temps et de votre énergie.

Le faux aidant ou faux généreux.

Paul est un type formidable. Il a la main sur le cœur, toujours prêt rendre de menus services. Il vous dépanne même quand vous n’avez rien demandé.

     -Ce sont les croissants qu’il vous a apportés, dimanche dernier, de chez son frère boulanger.

     -Il vous a aussi tondu la pelouse (bien que la tonte aurait pu attendre encore quelque temps).

     -Il vous apporte chaque année des poires de son jardin pour que vous puissiez faire de la bonne confiture (mais ça ne le prive pas et ça le débarrasse parce qu’il ne saurait pas quoi faire de tous ces fruits).

C’est ainsi que vous vous retrouvez à être gêné(e) de refuser la demande de Paul de garder son chien tous les ans quand il part en vacances chez sa mère. Ben oui, ça mère ne supporte pas les chiens. Sauf que vous non plus vous ne supportez pas les chiens (et surtout le chien de Paul qui est vraiment un sal cabot). Mais vous dites oui, car Paul vous rend tellement de petits services qui, si on y regarde de plus prêt, ne lui coûte rien à lui.

Vous êtes victime du principe de réciprocité, une technique de manipulations bien connue des psychologues. Elle consiste à rendre des servies qui n’ont pas été demandé. Ainsi, vous vous sentiez redevable de répondre à une dette quand le vampire relationnel manipulateur vous demande quelque chose qui, lui, l’intéresse.

Soyez attentif. Sans sombrer dans la paranoïa, ni voir des pervers manipulateurs partout, il se peut que vous en soyez victimes à votre insu.

Succubes et incubes, les vampires séducteurs et séductrices.

Certaines personnes jouissent d’un charisme étonnamment magnétique. Sans même que vous ne comprenez ce qu’il vous arrive, vous avez d’emblée envie de plaire à cette personne et de lui rendre service aux moindres de ses demandes.

S’il arrive à endormir votre vigilance, à vous hypnotiser… 

Vous en arriverez à lui donner de votre temps et de votre énergie de votre plein gré et avec plaisir.

Ce sont des gens qui ont développé un sens profond de l’écoute qu’ils utilisent ensuite pour mieux vous manipuler en vous disant exactement les mots que vous avez envie d’entendre. Ils vous flattent, mais pas trop, juste ce qu’il faut pour que ce soit bon pour vous.

Si vous êtes sous l’emprise d’un vampire relationnel séducteur…

Il vous manipulera et vous ferez ce qu’il vous demande avec plaisir et enthousiasme. Jamais il ne dépassera la limite qui vous ferait vous rebeller.

     -C’est ce patron qui vous fera faire des heures supplémentaires sans vous payer. En même temps, vous êtes tellement heureux de travailler pour cette entreprise prestigieuse pour qui tout le monde rêve de bosser que l’idée de réclamer votre argent ne vous vient même pas en tête.  

     -Ce vampire relationnel saura vous féliciter devant tout le monde pour tout ce que vous faites pour votre association caritative. Dans cette association, vous avez des responsabilités équivalentes à celles qu’aurait un salarié à mi-temps… tout en étant bénévole (et comme vous avez un vrai boulot à côté, vous vous retrouvez à régler certains dossiers de cette asso tard le soir, et cela, plusieurs fois par semaine). Et quand votre conjoint s’en plaindra, vous trouverez toutes les bonnes excuses du monde en disant que c’est pour la bonne cause, sans même percevoir que vous vous faites exploiter.

     -Vous vous retrouverez à accepter de faire du covoiturage gratuit pour cette collègue si charmante et sympathique. Vous allez jusqu’à l’attendre en fin d’après-midi alors que vous avez fini votre boulot, car il arrive qu’elle participe à des réunions qui s’éternisent au-delà de votre horaire de fin de travail. Et deux fois pas semaine, vous faites même un détour plutôt long, pour la déposer à sa salle de sport (où elle a trouvé une « bonne âme » pour la ramener ensuite chez elle). Ça vous fait tellement plaisir de rendre service… mais à quel prix ?

     -C’est ce vendeur qui vous fera acheter plus que ce que vous aviez prévu initialement. Vous n’en ressortirez pas forcément fatigué ou épuisé, mais c’est votre compte en banque qui lui sera affaibli. Le plus souvent, vous regrettez cet achat par la suite, mais c’est bien trop tard pour vous faire rembourser. Et parfois, par honte, vous n’en faites rien même, si vous aviez la possibilité. Il va vous hypnotiser par la flatterie en vous mettant su un piédestal, mais il ne veut qu’une chose : vous consommer. La ce n’est plus de votre culpabilité qu’il profite, mais joue avec votre orgueil ou votre manque d’estime personnelle.

Tous ces types de vampires relationnels vous suceront votre énergie goutte à goutte comme des tics bien accrochés à votre peau. Et ça peut durer des années. Beurk !!! C’est vraiment dégoûtant.

Certains vampires relationnels peuvent vous rendre accro à leurs morsures psychiques.

Certains vampires émotionnels sont même capables de déployer chez vous une forme de dépendance. Vous recevez de leur part une forme de jouissance, d’orgasme à donnant de votre personne.

Vous avez un charme irrésistible.

Ça peut être cette femme fatale qui se dit amoureuse de votre compte en banque…heu non, pardon, qui se dit amoureuse de votre charme irrespirable. Vous êtes tellement flatté qu’une si belle femme soit amoureuse de vous que vous seriez prêt à lui acheter la lune quitte à vous ruiner. Et je ne parle même pas de la fierté que vous avez à vous promener à son bras devant vos amis qui en sont verts de jalousie.

Un jour, votre prince est venu (trop tard).

C’est cet homme charmant comme un prince, mais qui n’est en fait qu’un vilain crapaud. Il vous flatte, vous place sur un piédestal et est dégoulinant de gentillesse. Sa compagnie vous est tellement agréable que vous ne pouvez plus vous en passer. Mais derrière tout ça, il est marié et n’est pas prêt à quitter sa femme pour vous. Son seul but est de vous garder dans sa fuckzone.

Êtes-vous vraiment le maître de votre serviteur ?

Un vampire psychique peut aussi se dissimuler sous la forme de votre conjoint, d’un ami, ou un membre de votre famille, qui s’occupe de gérer les domaines importants de votre vie. Ces domaines peuvent être l’organisation du foyer, la gestion des enfants, les paperasses administratives… Ça vous soulage de ne pas vous en occuper. Ça vous soulage tellement que si vous deviez le faire à votre tour vous en seriez incapable. Vous n’avez aucune idée de comment vous occuper de certaines tâches dans votre vie. C’est bien agréable, mais ça a un coût : celui de vous rendre complètement dépendant (et toute dépendance, finis un jour par se payer).

Le pervers narcissique est-il un vampire relationnel ?

Le pervers narcissique est le roi des vampires relationnels, c’est le Dracula des relations humaines, c’est le prince des ténèbres psychologiques. Une fois dans ses griffes, il va être difficile de vous en sortir. Car tout comme les vampires de contes et légendes, il ne se montre jamais au grand jour.

Il vous séduit, vous charme, vous hypnotise et, tel Dracula, qui suce avidement votre sang. Le pervers narcissique se nourrit de votre énergie vitale sans même que vous ne vous en rendiez compte.

Et si vous avez la chance de prendre conscience de l’état dans lequel il vous a mis, il est souvent très difficile de vous en sortir seul car pour ça il vous faudra beaucoup d’énergie et de soutien. Sauf que justement, le principe du pervers narcissique est de vous retirer votre énergie, votre volonté et tout soutien extérieur.

Je clos ici ce chapitre, car le pervers narcissique vaut un (long) article à lui tout seul.

Un vampire relationnel peut-il vous transformer en vampire relationnel à votre tour ?

Dans les légendes sur les vampires, il est dit qu’il peut transformer leurs victimes en vampires.

Pour les vampires relationnels, c’est la même chose. Si vous êtes victimes d’un vampire relationnel, vous perdez votre énergie. Et pour récupérer à votre tour de l’énergie et de l’attention, il est possible que vous soyez, parfois (mais pas tout le temps), un vampire relationnel à votre tour sans même vous en rendre compte.

Vous avez le pouvoir de quitter le statut de vampire relationnel. Une fois que vous en avez pris conscience, il est tout a fait possible de vous défaire de vos chaînes de victime pour retrouver votre autonomie et redevenir qui vous êtes vraiment.

La première étape étant quand même de ne plus être la proie de vampires énergétiques, psychique et relationnels.

Comment vous protéger d’un vampire relationnel avant même qu’il ne vous croque.

La première chose à faire, c’est déjà de le repérer (non, il ne vous apparaîtra pas enveloppé d’une cape noir avec l’intérieur rouge ni avec des canines anormalement développées). Mais une fois repéré, ce sera déjà un premier pas pour vous protéger. Mais sachez que de l’ail ne vous suffira pas pour vous défaire d’un vampire relationnel. 

Heureusement, il existe des solutions plus rationnelles et efficaces.

Vous êtes victime d’un vampire relationnel ? Découvrez ici comment vous en défaire.

C’est vous qui décidez quand vous êtes disponible (vous n’êtes pas dispo à volonté).

Dring-dring !!

Le téléphone sonne et c’est votre maman qui vous appelle. Sauf que vous savez que vous en avez pour une heure à écouter ses jérémiades et ses plaintes. Le plus simple, c’est tout simplement de ne pas décrocher. C’est vous qui décidez quand vous êtes disponible et non le vampire relationnel qui vous impose sa présence quand il a faim d’attention. Ne soyez pas constamment disponible pour tout le monde et tout le temps. Posez vos limites.

Ha oui, si vous êtes manager, cessez tout de suite la politique de la porte toujours ouverte. Il y a des temps pour vous voir et d’autres où vous n’êtes pas disponible. Votre rôle est certes d’écouter et de régler les problèmes, mais ce n’est pas d’écouter des plaintes durant la moitié de votre temps de travail.

Définir à l’avance votre temps de disponibilité.

C’est vous qui définissez votre temps de disponibilité. Un vampire relationnel cherchera à s’accaparer votre attention et donc votre temps. Définissez clairement du temps que vous voulez bien accorder à votre entourage. Fixez-vous éventuellement un temps d’écoute, mais apprenez à mettre fin à la conversation. C’est vous qui gardez la main. Ne restez plus une heure au crocher d’un vampire relationnel. 

Apprenez à dire non ou stop.

Si votre temps de disponibilité est de zéro, osez le dire. Soyez affirmé et posez vos limites en disant non. Je sais que ce n’est pas toujours facile, mais dire non, ça s’apprend.

Ne vous justifiez pas.

Ne donnez pas d’explication au fait que vous n’êtes pas disponible ou disposé à aider ou rester écouter un vampire relationnel. Il est passé maître dans l’art de contourner vos objections. Il trouvera toujours un contre-argument à toutes les bonnes raisons que vous lui présenterez pour ne pas lui accorder votre temps et votre énergie.

Soignez vos blessures émotionnelles.

C’est par vos blessures émotionnelles que le vampire relationnel pourra aspirer votre vitalité. Soignez vos blessures émotionnelles et il n’aura plus d’emprise sur vous.

En finir avec la culpabilité.

Titiller votre culpabilité est l’une des armes majeures de tout vampire relationnel. Il a appris à vous faire croire que vous êtes la seule personne à pouvoir répondre à ses besoins et qu’il a donc besoin de vous. Bien sûr, ce n’est jamais dit aussi directement, mais c’est là le fond du message. Sortez de votre rôle de sauveur pour retrouver votre liberté et échapper aux vampires relationnels.

Amenez-le vampire relationnel à des demandes directes (il déteste ça).

Incitez un vampire relationnel à dire avec clarté et précision ce qu’il attend exactement de vous. Ce genre de personne déteste le langage direct et affirmé, ça les met très mal à l’aise. Ça agira sur eux un peu comme un répulsif à moustiques. Là, ce seront eux qui vous éviteront et non plus le contraire. Et ça, franchement, c’est vraiment confortable.

Évitez ou rompez le contact.

Il reste la solution radicale mais efficace de rompre tout contact (quand c’est possible).

Faites-vous aider. Faites appel à un chasseur de vampires relationnels.

En quoi puis-je vous aider ?

Non, je ne suis pas chasseur de vampire relationnel, mais je peux vous aider a vous en protégez.

Garder son énergie pour soi sans se la voire voler par les autres, c’est possible.

Ça demande un peu de travail sur soi. Et parfois, il est plus facile de se faire accompagner dans cette démarche plutôt que de simplement livres des livres, regarder des audios gratuits sur youtube et d’expérimenter seul.

Pour en discuter, n’hésitez pas à échanger par mail ou à prendre un rdv gratuit sans engagement.  

Ne voyez pas des vampires relationnels là où il n’y en a pas.

Petit avertissement avant de terminer cet article.

Toutes les personnes qui ont besoin d’attention durant un temps, qui ont besoin de votre soutien et de votre écoute ne sont pas des vampires relationnels.

Oui, il se peut que vous ressortiez vidé(e)r et déprimé(e) d’être allé voir votre meilleure amie qui vient d’apprendre qu’elle souffre d’une grave maladie ou qui vient d’être larguée par son amoureux. La soutenir vous coûte de l’énergie. Cela vous fatigue et vous déprime aussi. Votre meilleure amie traverse une passe difficile de sa vie. Cette énergie que vous lui apportez, vous le faites de bon cœur et de votre plein gré en toute conscience. Et c’est aussi ça qui développe des relations fortes et solides

Je précises ça parce que certains lecteurs pourraient voir des vampires relationnels là où il y juste des personnes en détresses qui ont un vrai besoin de soutien dans leur vie.

« Croc » en jambe aux vampires relationnels.

Finalement, en travaillant une saine affirmation de soi, il est tout à fait possible d’échapper aux vampires relationnels. Et puis maintenant que vous avez appris à les repérer de loin vous pouvez aussi facilement les esquiver.

Une fois que les vampires relationnels n’ont plus d’emprise sur vous ça peut même devenir drôle de les rencontrer. Vous serrez amusé(e) de les voir se dépêtrer à essayer de vous soutirer de l’énergie alors qu’ils n’ont plus aucune prise sur vous.  

En tout cas, j’espère que la lecture de cet article vous apportera un regain d’énergie à consacrer aux personnes qui vous font du bien.

Si vous avez aimé, n’hésitez pas à partager sur Facebook via la barre latérale que vous trouverez à la gauche de votre écran.

Et pour recevoir de mini articles (que vous ne trouverez pas sur ce blog) abonnez-vous à la newsletter en cliquant ici.

Suggestion de lecture :

Comment être soi-même ? Les 3 étpapes concrètes pour ne plus être quelqu’un d’autre que soi-même.

L’écharpe relationnelle, outil relationnel de la méthode ESPERE créée par jacques Salomé.

Pour mieux communiquer, changez de lunettes.

Si vous avez aimé cet article, mettez-moi une bonne note 🙏 :

 
Pascal
 

Mon but, à travers ce blog, est de vous apporter l’équilibre relationnel. C’est quoi ? C’est l’art de vivre en paix avec soi-même pour vivre en paix avec les autres. Le principe est d’être pleinement authentique, c’est-à-dire être qui vous êtes vraiment, tout en respectant chacun (y compris vous-même). Mon intention est de vous aider à avoir une meilleure connaissance de qui vous êtes vraiment pour qu’enfin, vous puissiez vous sentir stable, solide et en paix à l’intérieur de vous. C’est cette paix intérieure qui vous donnera la liberté d’être vous-même, et c’est à partir de cette liberté d’être vous-même que vous développerez avec les autres des relations harmonieuses.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

shares

Ose être toi

 Reçois chaque semaine la newsletter « Antidote » pour ne plus te laisser empoisonner la vie par des relations toxiques,

et surtout vivre une plus belle relation avec toi-même.